Échéance
31 décembre 2022

Soutenir la sélection variétale des lumineuses à graines et fourragères

Présentation générale

Nom initial de l’aide

« Plan de structuration des filières protéines végétales volet II - sélection variétale »

Description

La mesure « protéines végétales » du plan de relance vise, à brève échéance, à développer la production de protéines végétales en France, à la fois pour réduire la dépendance aux importations et sécuriser les approvisionnements, améliorer la situation économique des éleveurs en favorisant leur autonomie alimentaire et en leur offrant de nouveaux débouchés et enfin, répondre aux enjeux environnementaux et climatiques et lutter contre la déforestation importée.

Un déficit de sélection variétale est observé sur les espèces légumineuses à graines ou fourragères. La sélection variétale et l'identification de variété sont pourtant des éléments clés pour répondre aux trois grandes priorités stratégiques :

La réduction de la dépendance aux importations de matières riches en protéines, notamment le soja importé des pays tiers responsable de la déforestation : cette priorité passe par la transition vers des systèmes de cultures diversifiés et riches en légumineuses et le développement des filières structurées sur les territoires.

L'amélioration de l'autonomie alimentaire des élevages français, à l'échelle des exploitations, des territoires et des filières : cette priorité passe par l'accompagnement des exploitations d'élevage dans la transition vers des systèmes reposant sur une alimentation issue de l'herbe et de l'utilisation de légumineuses fourragères, et le fait d'encourager les synergies cultures/élevages dans les territoires et entre les filières afin de valoriser les filières locales.

L'augmentation de la production et de la consommation de protéines végétales en alimentation humaine : cette priorité vise l'augmentation de la production de légumes secs ainsi que le développement de produits transformés à base de protéines végétales.

La mesure « protéines végétales » du plan de relance vise des résultats visibles et mesurables sur les priorités citées ci-dessus à brève échéance. Dans ce contexte, l'appel à projets est mis en œuvre par FranceAgriMer et vise à soutenir des projets portant sur :

Priorité 1 :

Caractérisation de la performance et régularité de rendement des légumineuses en fonction des conditions pédo-climatiques, du système de culture et des variétés, afin de guider les agriculteurs dans un choix optimal en fonction de leur contexte et/ou de proposer de nouvelles zones de culture pour des variétés existantes

Amélioration et screening des résistances aux stress biotiques et abiotiques des légumineuses, pouvant impacter le rendement et la qualité des productions, notamment aux insectes (par exemple bruche, heliotis).

Caractérisation fine de variétés de légumineuses permettant une valorisation optimisée chez les transformateurs et des qualités nutritive et santé pour les animaux d'élevages et les consommateurs

Mise au point, caractérisation et expérimentation de mélanges associant les légumineuses avec d'autres espèces, en vue d'accompagner les agriculteurs dans un choix et une conduite optimale

de ce type de mélange


Priorité 2 :

Appui au développement de méthodes de sélection pour améliorer rapidement les teneurs des produits issus des légumineuses.

Amélioration des techniques de sélection permettant d'accélérer et amplifier les processus de sélection en légumineuses : accélération des cycles de sélection, phénotype et génotypage pour faciliter la sélection en génération précoce.

Bénéficiaires de l’aide

Entreprises privées, Entreprises publiques locales (Sem, Spl, SemOp)

Zone géographique couverte par l’aide

France

Critères d’éligibilité

État d’avancement du projet pour bénéficier du dispositif

Réflexion / conception, Mise en œuvre / réalisation, Usage / valorisation

Autres critères d’éligibilité

POUR QUI ?

  • Ce dispositif d'aide est accessible aux entreprises de sélection variétale de légumineuses ou acteurs de la diffusion de ces variétés seules ou en mélange. Ces structures doivent disposer des capacités appropriées en termes de compétences du personnel et de moyens techniques pour mener à bien ces tâches.
  • Elles doivent répondre au critère de large diffusion des résultats du projet : les résultats du projet peuvent être largement diffusés au moyen de conférences, de publications, de dépôts en libre accès ou de logiciels gratuits ou libres.
  • Toutefois, en cas d'absence de réponse à ce seul critère d'éligibilité, et si le projet comporte une collaboration effective entre entreprise(s) et organisme(s) de recherche, il sera soumis au jury d'experts prévus à l'article 17, qui pourra lui donner une expertise favorable s'il considère que cette collaboration est suffisante pour atteindre les objectifs énoncés à l'article 12 malgré l'absence de large diffusion des résultats. Les projets ayant ainsi reçu une expertise favorable seront également examinés par le comité de pilotage prévu à l'article 17 qui décidera de leur éventuelle sélection pour un accompagnement financier par FranceAgriMer.
  • Les bénéficiaires finaux sont tous les opérateurs de la filière considérée qui doivent pouvoir bénéficier des résultats des recherches.

Contacts et informations supplémentaires

Vous souhaitez diffuser cette aide ?

L’outil très pratique pour partager facilement cette aide sur vos différents réseaux en 1 seul clic.

Cette thématique vous intéresse ?

Ne manquez plus aucun dispositif et recevez les dernières aides en rapport avec votre recherche !

Les filtres sélectionnés

Vous n’avez pas sélectionné de filtres.

Obtenez des aides plus personnalisées en sélectionnant des critères lors de votre recherche.

Nous enverrons un e-mail pour confirmer votre adresse
À quelle fréquence souhaitez-vous recevoir les nouveaux résultats ?

En créant une alerte, vous acceptez que vos données soient traitées en accord avec notre politique de confidentialité.

Test d’éligibilité



Ajouter cette aide à un projet existant

Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.